NAD C300


Origine : Grande Bretagne
Ampli-préampli intégré à transistors
Puissance : 2 x 25 W sous 8 ohms
Taux de distorsion : < 0.03 %
Rapport signal/bruit : 100 dB
7 entrées haut niveau dont 2 monitoring
2 sorties magnétophone

NAD : l'enfant terrible de la haute fidélité ! Qui ne connaît cette marque d'origine britannique dont la plupart des appareils sont fabriqués dans le sud est asiatique, et qui ne cesse de se faire remarquer depuis plus de 20 ans.

Le C300 appartient à la gamme ''Classique'' de la marque en opposition à la gamme T pour '' Theater '' et à l'excellente gamme S pour '' Silver ''. Le C300 est un amplificateur intégré de début de gamme à vocation économique. Sobriété, efficacité, économie sont le résultat de l'alchimie qui a engendrée le C300.
La présentation un peu triste ma foi ne déroge pas à la tradition de la marque : la façade en pur plastique massif gris comprend les commandes de sélection des sources ( 7 au total ), un réglage de volume, 2 réglages de tonalité, une balance, et une prise casque. A noter que l'interrupteur marche/arrêt se trouve en façade, et qu'une commande '' Tone Defeat '' permet de débrayer les réglages de tonalité.
Une minuscule télécommande se trouve perdue dans le fond du carton d'emballage ; alors attention avant de le jeter celui-ci.....

Si la façade paraît un peu fade, il n'en va pas de même pour l'électronique. Après avoir ouvert le capot, on est surpris de découvrir une électronique de cette qualité de fabrication; à commencer par le circuit imprimé en verre époxy double face d'un superbe bleu turquoise.
Le transformateur d'alimentation est enfermé dans un boîtier en aluminium afin d'éviter tout rayonnement parasite ( délicate attention ). Le filtrage progressif est confié à tout d'abord par 2 condensateurs de 2200 microfarads lesquels sont suivis par 2 autres condensateurs d'une valeur de 10000 microfarads. Les 4 potentiomètres sont d'origine Alps.
Les circuits de gains et les drivers sont disposés de façon symétrique et fonctionnent en classe A. Enfin la qualité de fabrication générale est de haute volée; tout cela se veut rassurant et laisse présager une écoute d'un genre plutôt sympathique.



ECOUTE

Avec une puissance modeste, on pouvait s'attendre à des résultats quelque peu limités. Eh bien non, le C300 s'épanouit à merveille, trahissant ainsi l'expérience de NAD dans le domaine de l'amplification.
Ce qui frappe le plus, se sont la cohérence des registres, ainsi que les transitions qui s'effectue sans accrocs. Écoutez un disque de valses, et si vous savez danser, vous emboîterez le pas à cet extraordinaire intégré.
Le grave, même s'il n'est pas d'une profondeur abyssale, a du corps et une ampleur très acceptables. L'aigu, sans être aseptisé, est fin et assez analytique.
Les vocaux sont chauds, vivants, et prenants au point que l'on a envie de chanter avec - Décidément chanter, danser, le C300 a toutes les vertus musicales pour nous rendre de bonne humeur.

De plus il est très fluide et ne fatigue jamais l'auditeur.
Par rapport à ces prédécesseurs, il s'est affiné dans le grave et affirmé dans l'aigu.

Si l'on désire se constituer un système musical à prix très très doux, on pourra lui associer par exemple le lecteur CD Philips 723 et les enceintes Mission 780/781, et je vous garantis qu'à ce prix le NAD C300 est une trouvaille !

Cotations : Dynamique subjective : 9 / 10
Définition : 9 / 10
Effet stéréo : 9 / 1 0
Cohérence d'ensemble : 10 / 10
Rapport qualité - prix : 10 / 10 - exceptionnel


Prix : 258 € / 1692 FF (2001)

Ecoute réalisée par   
Lionel.Schmitt